Mon compte

BLACK FRIDAY : - 5% sur tout le site avec le coupon cadeau " BF05 " ( sauf promotions, sav et librairie )

MUSELIÈRES CHEVAL ET COLLIERS DE BOIS

Cette catégorie d'articles est très importante pour éviter au cheval des comportements très nuisibles à sa santé, souvent dûs à une vie en confinement partiel ou avec des alternances box et pré trop peu progressives. Elle comprend donc des muselières visant à limiter le surpoids, les fourbures, ou les coliques. Il convient de les choisir très solides si le cheval ou le poney doit les porter en permanence.

Les colliers anti-tiqueur sont destinés à limiter le tiquage, souvent dû à l'ennui.

Les colliers de bois permettent d'éviter qu'un cheval blessé ou ayant subi une opération, ne détruise pansement et bandages.

Les entraves peuvent limiter les dégats causés par les chevaux qui tapent, dans leur box, ou dans le van.

 

  • Matériel équitation

  • Nouveautés du mois
  • Promotions du mois

Quelques notions sur la fourbure

La fourbure est une congestion inflammatoire grave, qui atteint le pied du cheval (ou des bovins)

C'est hélas, une urgence commune. Les chances de guérison sont supérieures si le traitement est commencé précocement.

La fourbure peut prendre deux formes; aigüe, ou chronique.

La fourbure aigüe est le stade précoce de l'affection, lorsque le cheval ou le poney présente une boiterie ou une position particulière, avec les antérieurs placés vers l'avant, et le poids du corps reporté vers l'arrière. Les sabots sont chauds et le pied et particulièrement douloureux lorsqu'une pression est appliquée sur la sole. Dans les cas moins graves, le cheval ou le poney semble hésiter lorsqu'il pose les pieds au sol.

Si la fourbure est sévère, on observe une élévation de la fréquence cardiaque, et de la fréquence respiratoire. Le pouls peut être bondissant sur les quatre pieds.

La fourbure chronique présente des caractères moins évidents, mais elle implique une modification de la structure du pied, avec une rotation ou une descente de la troisième phalange, et dans les cas presque désepérés, un percement de la sole.

On ne doit pas forcer le cheval à marcher, contrairement aux idées reçues.

Dans les deux types de fourbure les soins à donner relèvent impérativement du domaine du vétérinaire, qui appliquera un traitement d'urgence, souvent conjointement avec le maréchal ferrand.  Cependant il convient de soulager le cheval ou le poney dans la mesure du possible.

Ne pas forcer l'animal à marcher, car c'est le mettre à la torture. Diminuer la chaleur des pieds avec de l'eau froide. Le laisser se reposer sur une litière confortable et profonde, de copeaux, de papier, ou autre, que le cheval ne pourra consommer.

La prévention

La prévention de la fourbure est essentielle car toute fourbure même apparemment guérie, laisse des séquelles. Le cheval ou le poney ne doivent jamais être en surpoids. Eviter les pâtures et prairie trop riches, notamment en début de saison, lorsque l'herbe est courte et très dense, et en pleine croissance. Si le cheval ou le poney ont tendance a se gaver d'herbe fraîche, réduire drastiquement les surfaces, ou mieux, les équiper d'une muselière, ou panier solide, permettant à l'animal de boire ou de grignotter, sans pour autant le blesser. En effet, la muselière sera à laisser en place pendant toute la période de pousse intense de l'herbe.

IL FAUT SAVOIR QU'UNE ALIMENTATION TROP RICHE PEUT ETRE AUSSI À L'ORIGINE DE COLIQUES, TOUT AUSSI REDOUTABLES

 



Découvrez les NOUVEAUTÉS et les PROMOTIONS du mois